Notre pays a attendu 2021 pour étudier un projet de loi (à ce jour) visant à interdire progressivement la présence d’animaux sauvages dans les cirques. Ce texte adopté en première lecture est toujours dans l’attente que le Sénat le mette à l’ordre du jour …

Comme toujours, une démarche intellectuellement et moralement satisfaisante est manipulée dans tous les sens par ceux qui veulent laver plus blanc que blanc. Même si l’on peut comprendre que la SPA s’indigne de la maltraitance incriminée des animaux dans les cirques, au risque de passer pour des zélotes. En exemple récent :

« Nous, la Spa de Strasbourg, œuvrons au quotidien pour la protection animale, qu’il s’agisse d’animaux domestiques ou non. Notre devise « Justice, compassion, morale » s’applique en effet à toutes les espèces. C’est donc avec un profond désarroi que nous avons constaté la présence d’un cirque avec animaux sauvages dans la ville de Mutzig. Nous ne pouvons que nous indigner qu’encore aujourd’hui ce type de cirque existe et soit accepté (…) »

Aujourd’hui, 436 communes ont pris position pour des cirques sans animaux, mais l’arrêté municipal d’interdiction de la ville de Beauvais vient d’être cassé par la justice. Dans cette histoire un point mérite d’être rappelé : nous sommes dans un état de droit, même si de nombreux groupes veulent tout remettre en question ! Donc, la loi, rien que la loi, mais toute la loi.

Que tous les maires pressés de démontrer leurs convictions attendent que la loi soit votée. La démocratie est ainsi faite, c’est la représentation nationale qui légifère, et ce sont les collectivités qui doivent en assurer l’application.

Catégories : Vie politique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Enter Captcha Here :