Il parait qu’il y a des syndicats réformistes et des syndicats jusqu’au-boutistes, avec une représentativité qui se rapproche du presque personne … De toute façon, quelle que soit le type de syndicat, le seul moyen d’expression en France, c’est la grève. Mais ce n’est pas la grève de n’importe qui contre n’importe quoi, c’est la grève de ceux qui ont un emploi garanti à vie pour défendre leurs privilèges, non seulement pour eux, mais également pour leurs enfants (surtout entendu à la SNCF). Comme si les privilèges devaient se transmettre de génération en génération !

Ces remarques un peu agacées faites, il reste le problème des retraites. Car, il est évident que très bientôt elles ne pourront plus être financées. Refuser de le comprendre est mettre en péril la retraite des générations à venir. Il reste également le principe de l’égalité, celui qui fait partie de la devise de notre pays. Alors, est-il normal de faire grève pour maintenir des privilèges d’un autre âge, que ce soit à la SNCF, à la RATP, chez les électriciens ou encore les avocats ou les sénateurs ?

La pénibilité chez les conducteurs de la SNCF me parait bien légère comparée à celle d’un ouvrier du bâtiment ou d’une aciérie. De quel régime spécial peuvent-ils bénéficier ? Et les grévistes (essentiellement un noyau de conducteurs SNCF qui bloque la France) pensent-ils aux agriculteurs et artisans qui pourraient enfin obtenir une retraite presque décente ?

Et puis, pourquoi refuse-t-on de voir que tous les pays européens ont accepté de relever largement l’âge du départ à la retraite ? Sont-ils tous antisociaux ?

Sans aller plus loin, il est consternant de voir que la « lutte » syndicale en France est devenue la défense égoïste de privilèges catégoriels. Notre régime social des plus avantageux en est aujourd’hui malade. Veux-t-on la mort du malade ? Car nous risquons un jour prochain de voir un système dans lequel seuls les fonctionnaires pourront vivre de leur retraite …

Catégories : Vie politique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal