↑ Retour à Sites remarquables

Imprimer ceci Page

Les Mines de Grandfontaine

MinesL’ouverture exceptionnelle des mines de Grandfontaine, organisée par la municipalité avec le concours de Patrimoine et Traditions et L’amicale de Grandfontaine, a remporté un vif succès à l’occasion des journées du patrimoine.

Avant la visite des mines, la municipalité a inauguré samedi, à l’entrée du village, une sculpture offerte par « Patrimoine et Traditions ». Cette association sommeillant depuis quelques années, son président, Paul Loison, avait souhaité faire un don au village grâce aux fonds récoltés lors des diverses expositions et manifestations organisées par le passé. Il a proposé au maire Philippe Remy de « faire quelque chose qui pourrait accrocher le regard du voyageur qui passe dans la région et rappellerait l’importance de Framont-Grandfontaine sur le plan industriel durant six siècles, ce qui n’est pas rien ».

L’œuvre dédiée au patrimoine de Grandfontaine représente un forgeron symbolisant les hauts-fourneaux et les forges de Framont qui se situaient à quelques mètres de l’entrée du village. Autour du forgeron, des objets du passé minier et métallurgique de Grandfontaine (lame d’acier et fonds des hauts-fourneaux) ont également été disposés.

Concernant les mines qui furent plus de 600 ans le plus riche gisement de fer du massif vosgien, le maire n’a pas manqué de souligner : « Il est très facile de fermer un site, une classe, une école, un commerce… Mais leur réouverture l’est beaucoup moins ! ». Il a par ailleurs souhaité que ces Journées du patrimoine marquent le début de la renaissance de ces mines. Il n’a pas été déçu puisque le dimanche, ce ne sont pas moins de 350 personnes qui, munies d’un ciré et d’un casque, sont venues se replonger dans le monde minier du XIII au XX e siècle. Par groupes et accompagné d’un guide, le public a pu admirer les galeries couvertes par endroits d’hématite rougeâtre (oxyde ferrique), de pyrite à reflets métalliques jaunes (sulfure de fer) et ornées de belles concrétions bleues (sulfate de cuivre), ou ce puits inondé encore visible de plus de 20 m de profondeur.

À l’extérieur, le sentier minier, réaménagé par les habitants lors des journées de travail en commun, a fait découvrir aux marcheurs les nombreux vestiges de surface des anciennes exploitations minières dont certaines excavations à ciel ouvert remontent au Moyen-Age. À l’intérieur du petit musée, Paul Loison, intarissable sur le sujet, a fait partager aux visiteurs sa passion de l’histoire des mines de Grandfontaine.

La réussite de cette journée a marqué sans nul doute le réveil de ce site minier qui fit jadis la fortune des Princes de Salm durant plusieurs siècles, et de Grandfontaine qui, avec plus de 1 600 habitants, était la deuxième plus grosse commune du canton.

Lien Permanent pour cet article : http://infobruche.fr/tourisme/sites/les-mines-de-grandfontaine/