«

Jan 29 2017

Imprimer ceci Article

Plus qu’une inquiétude …

Ici, je me sens chez moi, et j’ai envie d’y exprimer l’inquiétude que je ressens lorsque je pense aux prochaines échéances électorales, présidentielles et législatives. C’est une vraie et profonde inquiétude, presque du désarroi  qui me saisit lorsque je regarde le paysage politique qui m’entoure. Les « affaires » se succèdent, les révélations et les scandales (c’est quoi un scandale ?) se bousculent, à gauche, à droite, … D’où ce qui est devenu un adage populaire : « tous pourris ».

Est-ce que nous méritions ce champ de ruine politique ? Oui, bien sûr. Aujourd’hui, nous rêvons d’hommes (surtout) ou de femmes (moins souvent) providentiels. Nous rêvons de ceux qui promettent des lendemains qui chantent et qui appartiendront au peuple, qu’ils soient de gauche comme Syriza en Grèce, ou Podemos en Espagne, ou les nouvelles droites qu’incarnent Poutine, Orban ou Trump … Est-ce l’ambition d’un Mélenchon ou d’un Hamon qui surfent sur un délire très éloigné des contingences économiques ? Est-ce l’ambition d’un Fillon ou d’une Le Pen tout aussi éloignés des réalités du monde dans lequel nous vivons ? Ou bien, ce fameux homme providentiel, est-ce celui qui veux rassembler, en étant ni d’ici, ni de là ? Avec pour tout viatique une sombre histoire de bus (qui font faillite) et deux années de gouvernement qu’il voudrait oublier ? Par contre, il est jeune, il a des yeux bleus et nous promet tout ce que nous voulons entendre.

Tous les observateurs politiques le savent, nous votons à 50% pour ces marchands de sable qui entretiennent nos rêves éveillés. Même, si au fond de nous-mêmes nous savons que cela ne se produira pas. Mais nous avons besoin d’autre chose, alors celui qui propose un discours différent est écouté …

Et puis, les enquêtes d’investigation touchent tout le monde, et ceux qui adoptaient la posture du chevalier blanc et caracolaient en tête des sondages tombent de très haut. Et le bon peuple ne sait plus à quel saint se vouer. Mon champion ne vivait donc pas comme moi ? Parce que finalement, toutes ces révélations qui tournent autour d’histoires d’argent réduisent considérablement la stature des hommes politiques. Et que dire de ceux qui se paraient de toutes les vertus ? L’un recycle la dotation « crédit collaborateur » en famille, l’autre perçoit ses indemnités de député européen sans y siéger, sans compter les cumuls …

Donc, je suis inquiet des résultats des prochaines échéances électorales. Pour la présidentielle quel candidat l’emportera ? Celui de la droite empêtré dans ses problèmes familiaux, celui d’une gauche qui se morcelle, celle de l’extrême droite qui est donc extrême, ou encore celui de l’extrême gauche qui est un beau tribun mais aussi un parfait utopiste, ou peut-être même un bel enfumeur. Quel choix ! Et pourtant, il y aura bien un nouveau président de la République Française, pour le meilleur et pour le pire.

Quant aux législatives, nous retournerons comme d’habitude vers « celui que je connais bien, d’ailleurs il m’a dit bonjour quand je l’ai vu à l’exposition avicole la semaine dernière ». Ceci dit, plus on se rapproche de la base, et plus on risque de rencontrer des gens sincères. Avec le risque qu’ils devront peut être jongler un jour avec les petits arrangements, au début pour la bonne cause, pour faciliter leur action.

Mais je ne suis qu’un petit maire. 

Lien Permanent pour cet article : http://infobruche.fr/plus-quune-inquietude/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*