Catégories Vie politique

Mal de Maire


 

« Mal de Maire » , un titre expressif innové par les DNA puis repris par l’édition locale de FR3.

Qui voudrait dire quoi ? Qu’un nombre incertain de maires présenterait les symptômes d’une fatigue morale ? Si l’on se réfère aux bruits de couloirs, à quelques articles de presse, aux confidences distillées entre deux portes ou devant un buffet, alors oui, ce mal être des maires semblerait exister.

C’est le fils de ma concierge, mais également mon copain de bistrot (en référence à une émission de FR3) qui pourraient dire « s’ils y sont, c’est parce qu’ils ont voulu y aller ! », ce qui est du pur bon sens.  Mais allons quand même un peu plus loin dans l’observation de ces individus qui paraissent avoir des troubles du comportement. Un responsable régional de l’association des maires remarquait qu’être élu, c’est surtout s’occuper des affaires courantes qui ne sont pas toujours marrantes … Ceux qui pensent qu’être élu pourrait les flatter seront déçus, car il s’agit essentiellement de s’investir pour le bien de ses concitoyens, ce qui représente 50% du mandat en zone rurale.

Ce qui donne envie d’établir un petit inventaire des motivations qui peuvent amener à solliciter un mandat (très courte liste), à comparer à tous les facteurs qui seraient susceptibles d’entraîner une lassitude (beaucoup plus longue liste)

Ce qui peut motiver :

  • Désir de s’investir
  • Projets pour la collectivité
  • Statut

Ce qui peut démotiver :

  • Inexpérience des nouveaux élus qui découvrent une réalité différente
  • Lassitude des maires au long cours (plusieurs mandats)
  • La réforme territoriale et la perte des compétences de proximité
  • La fin du cumul des mandats 
  • L’évolution toujours plus contraignante des normes et réglementations
  • Les budgets en baisse, les dotations très réduites
  • Un sentiment d’impuissance devant l’administration
  • La gestion des personnels et de l’équipe d’élus municipaux
  • Le manque de reconnaissance des concitoyens 
  • La sollicitation permanente des maires des petites communes
  • Beaucoup de responsabilités et peu de moyens pour les exercer
  • Etc, …. 

Il doit être très facile d’ajouter de nouvelles contraintes à cette liste.

Et pourtant, les candidats seront sans doute toujours nombreux à se présenter aux prochaines municipales de 2020. Conscients ou pas. Et finalement, que seront les maires dans les prochaines années ? Et que seront les communes ? 

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire