«

»

Août 01 2015

Imprimer ceci Article

L’ambroisie

amboisie

L’ambroisie à feuille d’armoise fait partie de ce que l’on appelle couramment « les mauvaises herbes ». Elle est de la même famille que le tournesol.(Asteracées ou Composées). Sa morphologie se transforme au cours de son développement pour donner, au moment de la floraison, un buisson qui peut atteindre plus d’un mètre de haut.

Le pollen de l’ambroisie provoque chez de nombreuses personnes des réactions allergiques : 6 à 12 % de la population est sensible à l’ambroisie. Il suffit de 5 grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent.

Les plus courants sont de même nature que le rhume des foins.

Ils prennent plusieurs formes :

RHINITE : nez qui pique, coule, éternuements

CONJONCTIVITE : les yeux sont rouges, gonflés, larmoyants et ils grattent

TRACHÉITE : toux sèche

ASTHME : difficulté à respirer, parfois très grave chez les personnes sensibles

URTICAIRE, ECZEMA : atteintes cutanées (rougeurs, boutons, démangeaisons)

Les symptômes sont d’autant plus prononcés que le taux de pollen dans l’air est élevé. Alors que les classiques rhumes des foins apparaissent en mai-juin, les allergies provoquées par le pollen d’ambroisie sont beaucoup plus tardives : elles commencent en général vers la mi août et peuvent se prolonger jusqu’en octobre, avec un maximum d’intensité en septembre.

Pour éliminer les allergies dues à l’ambroisie, il faut arriver à réduire les émissions de pollen, à faire baisser la population d’ambroisie et épuiser le stock de graine.
La connaissance des exigences écologiques de l’ambroisie permet de comprendre facilement qu’il est plus facile et plus économique d’empêcher son installation que de la faire disparaître après qu’elle ait poussé.


Lien Permanent pour cet article : http://infobruche.fr/lambroisie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*