Catégories Elections

La limitation des mandats pour les maires


Le landerneau de la Bruche commence à frissonner tout doucement … L’échéance de mars 2020 n’est plus si lointaine, moins de 20 mois. De plus, les derniers ne comptent guère, occultés par les campagnes électorales. Car certaines démarrent de très loin !

En cette fin juillet 2018, que peut-on dire ? On se regarde un peu, on demande innocemment à ses collègues s’il pensent refaire un tour, on suppute.

Il y a ceux qui sont formels « Pour moi c’est fini. Je veux vivre un peu », ou bien « Je suis fatigué maintenant ». Il y a ceux qui ne savent pas, ceux qui ne veulent pas se déclarer encore, … Bref, c’est un peu le jeu de cache-cache. Car au-delà de l’élection municipale, il y a d’autres enjeux, en particulier l’élection du président de la communauté de communes.

Une crainte minait certains, lorsque le Président de la République a évoqué la limitation du nombre des mandats de maire à trois. Mais qu’ils se rassurent, si cette loi est votée, elle ne s’appliquera dans la pratique qu’à l’échéance 2038 !

Je vous laisse apprécier la déclaration du président au congrès des maires du 23 novembre 2017 :

  • L’engagement que j’ai pris durant ma campagne est clair et il a d’ailleurs été déjà traduit dans un texte de loi porté par le garde des Sceaux de l’époque, cher François Bayrou, dans une réforme ambitieuse conduite par la garde des Sceaux actuelle qui vous a succédé mais qui est simple, écrit : ‘Une limitation du cumul à trois mandats consécutifs pour les maires, les présidents d’intercommunalité, de département et de région’. Cette limitation s’appliquera à compter du prochain renouvellement des mandats, c’est-à-dire sans tenir compte des mandats précédemment effectués. […] Cette disposition, qui est saine pour la vie démocratique, pour les plus importants des exécutifs, commence à partir du moment où elle sera votée, ce qui est bien légitime.

Ce qui ne concernera plus la génération aux affaires, qui pourra encore solliciter 3 mandats ! Un beau gros pétard mouillé en quelque sorte.

Nous aurons donc le plaisir de suivre l’évolution de la situation pré-électorale dans la Vallée pendant les prochains mois, avec la certitude de garder quelques têtes bien connues.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire