↑ Retour à Vision paysagée

Imprimer ceci Page

Fermes ouvertes

Fermes.Ouvertes.02

Le Festi’Val du Paysage s’est investi pendant un week-end dans quatre fermes, qui ne se contentaient pas d’ouvrir leurs portes, mais qui avaient organisé une vraie fête du monde rural de la Haute Bruche. C’est ainsi que le public était invité à la ferme du Bambois à Plaine, à l’Evreuil de Bourg-Bruche, à la ferme des Fougères de Belmont et à celle de Malplaquet dans les hauts de La Broque. La Haute Bruche connut un beau dimanche, et l’affluence dans les fermes faisait plaisir à voir. Une sortie familiale par excellence, avec de nombreuses animations où les enfants et les animaux sont rois.

Fermes.Ouvertes.01

A la ferme de Bambois, qui a la particularité de se nicher en pleine forêt de Plaine, la famille Huber a l’habitude de recevoir et d’organiser de fréquentes animations. Ce dimanche, il s’agissait « des produits et de la biodiversité » avec un marché de producteurs locaux. Des jeux et des ateliers étaient proposées aux enfants par « Les Genévriers », en particulier un exercice de lecture du paysage et un quizz nature, dont le gagnant se voyait offrir une semaine de séjour dans le centre de vacances éponyme. Des projections de films étaient également proposées, sur la chouette chevêche et sur le lynx, réalisés et présentés par des spécialistes de l’ONCFS.

De l’autre côté de la vallée de la Bruche, à Belmont près du Champ du Feu, se trouve la ferme des Fougères qui domine un magnifique panorama. « Mémoire d’avenir«  comme thème, avec une remarquable expositions de photos des années passées … Nostalgie, mais également volonté de se projeter dans l’avenir avec Mickaël, le jeune exploitant ayant de peu dépassé les vingt ans. Une tyrolienne est installée en contrebas de la ferme avec la participation du Parc Aventure du Kreutzweg, films et démonstration de débardage complètent le programme. Un concours sollicite les visiteurs qui doivent deviner le poids de la charge de foin d’un « brise-dos ». La vache vosgienne est naturellement célébrée ici, qui d’ailleurs aura droit à sa deuxième fête de la transhumance le 17 juin, au Champ du Feu, à partir de 10 heures.

Fermes.Ouvertes.04Près de Bourg-Bruche, au creux de belles prairies, se trouve la ferme de l’Evreuil. Emmanuelle y est une jeune agricultrice motivée, l’une des fidèles participantes aux actions organisées par la CCHB (communauté de communes de la Haute Bruche). Et les nombreux visiteurs ont découvert une Emmanuelle mélomane qui interprétait des pièces classiques en quatuor, accompagnée par violon, piano et flûte de Pan. Un rare moment qui illustrait de la plus belle manière le thème « Le paysan artiste de son paysage ». Un petit marché de produits locaux, des enfants heureux de toucher les jeunes veaux et les chèvres, une journée ensoleillée, des grillades qui embaument l’air … La meilleure recette pour un public qui peut ainsi s’approprier les exploitations agricoles de son territoire et bénéficier de ses produits.

Pendant ce temps, la ferme de Malplaquet avait choisi d’illustrer le thème « Paysage et animaux » avec un programme particulièrement dense qui démontre le degré d’implication de ses acteurs qui ont préparé cette journée depuis plusieurs semaines. Malplaquet est le paradis du fromage depuis de longues années, et il était logique que de nombreuses animations tournent autour de celles qui en sont la source : traite des vaches et transhumance vers les pâtures, tonte des chèvres. Les produits naturels étaient également à l’honneur avec des démonstrations de fabrication de pigments de couleurs à partir d’oignons, distillation de fruits avec le syndicat des arboriculteurs et producteurs de fruits de la Haute Bruche, ou encore fabrication de crème à base de plantes, initiation aux plantes aromatiques, … Comment pouvoir profiter de tous ces savoirs en une seule journée ? D’autant plus qu’il était aussi offert des balades à cheval, un parcours botanique et des aubades données par les musiciens de Bionville et leurs instruments anciens.

A ce jour, l’ouverture à la connaissance du grand public de l’action menée par la CCHB depuis plus de 25 ans est un succès qui demande à être conforté. Le programme estival des sorties Sentiers Plaisir en est la parfaite illustration. Les habitants de la Vallée de la Bruche ont voulu regagner des prairies. Les fonds de vallée retrouvent de la lumière, et une activité agricole durable prend racine. Lors de ces sorties, des gens racontent leurs engagements pour une vallée ouverte. (Alain Grisé) 

Lien Permanent pour cet article : http://infobruche.fr/environnement/actions-paysageres/vision-paysagee/fermes-ouvertes/